Epilation : quelles différences entre le laser et la lumière pulsée ?

Ces petits poils sous vos aisselles, sur le maillot, sur le torse, sur le visage et sur les jambes sont souvent gênants. Du point de vue hygiène et beauté, l’épilation est nécessaire. S’en occuper exige beaucoup de temps. Beaucoup de méthodes sont possibles pour vous épiler. Actuellement, un des fruits des recherches est l’épilation laser et par lumière pulsée.

Les différentes techniques d’épilation

Outre l’épilation lumière pulsée et le laser, des méthodes d’épilation ont déjà existé. La méthode de la cire consiste à étaler celle-ci sur la partie à épiler. Vous arrachez ensuite après un temps de pause. C’est effectivement douloureux. Seulement, les poils ne repoussent qu’après 3 semaines. La cire peut être chaude ou froide. Le rasoir est sans aucun doute le plus utilisé et le plus rapide. Il est disponible dans toutes les épiceries et grandes surfaces. C’est indolore, mais les poils repoussent très vite. La crème dépilatoire est aussi une solution rapide. Vous l’appliquez et vous l’enlevez ensuite avec une spatule. Toutefois, c’est comme pour le rasoir, les poils repousseront plus vite. Les épilateurs électriques aussi ont la même efficacité que la cire.

L’épilation par lumière pulsée

Le principe de l’épilation lumière pulsée est de viser la mélanine et dissoudre les bulbes de poils en phase de repousse. Elle utilise un épilateur en forme de pistolet émettant des flashs de lumière. Ces derniers sont transformés en chaleur. La chaleur endort le bulbe et les poils sont lents à repousser. Une séance toutes les 2 semaines pendant 2 à 3 mois est conseillée pour un résultat optimal. Cette épilation est interdite aux personnes en chimiothérapie, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes suivant un traitement antidiabétique et anti-inflammatoire. Elle n’est efficace que pour les poils foncés et les peaux claires. En effet, elle ne marche pas sur les peaux noires ou métissées ainsi que les poils blonds ou blancs.

L’épilation par laser

L’interdiction, le principe, les limites sont les mêmes que pour l’épilation lumière pulsée. De ce fait, cette technique élimine progressivement les poils et détruit les bulbes. Il faut faire 5 à 7 séances tous les 2 mois. La différence est que le laser envoie des faisceaux lumineux très puissants. Une sensation de douleur provoquée par des coups d’élastique est aussi ressentie pendant le procédé. La méthode précédente éradique 80 % des poils, elle est durable, mais pas définitive. Cela dit, les poils reviendront toujours, mais plus longtemps.

Passer à la brosse à dents électrique : les avantages
Beauté : la brosse nettoyante visage est devenue indispensable !